CHINE

Publié le par Echasse


L'acrobatie chinoise est un divertissement impérial qui se développe tout particulièrement au cours de la Dynastie Han (206 a . JC-220 ap. JC), surtout pendant le règne de l'Empereur Wu. (...)

Plus tard, la Dynastie Sui (581-618) fait construire une gigantesque arène en l'honneur de l'acrobatie. 10 000 artistes vêtus de costumes féeriques, ornés de jade et de perles, se donnent en spectacle jour et nuit pendant les 15 premières lunes du nouvel an. (...)

Sous la Dynastie Tang (618-907), les poètes et écrivains de la cour, pour plaire aux Empereurs, puisent leur inspiration dans les scènes d'acrobatie auxquelles ils assistent et décrivent les performances réalisées par les artistes dans des vers évocateurs tels que : « deux femmes s'enroulent autour d'une corde avec la grâce des esprits célestes », « cinq hommes se lancent dans les airs »...

L'engouement persistant des dynasties Song (960-1279), Yuan (1279-1368) et Ming (1368-1644) pour l'acrobatie donne aux acrobates le loisir de diversifier leur art en créant des numéros qui sont aujourd'hui des grands classiques de l'acrobatie moderne : La « Double danse de l'épée », les « Sauts périlleux aux échasses », « Le brûleur flottant », « Bonds aux dessus de poignards »...

Extrait du site www.eurasie.net (le grand cirque de Pékin)





"Pendant les périodes Wei, Jin, les dynasties du Sud et du Nord, on pratiquait les échasses dans le palais impérial principalement comme un jeu d'acrobaties.

La représentation folklorique des échasses est habituellement donnée lors des fêtes comme la Fête du Printemps (nouvel an chinois) ou celle du Double Neuf. Pour rendre cette représentation plus intéressante, les des drames traditionnels sont mêlées aux échasses.

On utilise les échasses de façon "civile" ou "militaire".

Utiliser les échasses de façon "civile" signifie jouer des rôles de héros tels Tang Seng et ses apprentis dans Voyage vers l'Ouest ou Xu Xian et Lady Bai dans la Légende du Serpent Blanc, etc.

Utiliser les échasses de façon "militaire" implique de réaliser des prouesses uniques comme bondir en l'air, faire de pirouettes, etc..

Utiliser des échasses est toujours une activité courante en Chine lors des foires ou de fête traditionnelles."


Extrait du site www.chine-informations.com

 

                 

 


Une autre pratique, parmi les plus originales :


"Il existerait une danse (dans quelle région ?) où l'on trace un quadrillage par terre grâce à des ficelles tendues - à quelques centimètres au-dessus du sol. les échassiers sautent par -dessus ces ficelles créant à la fois la danse et le rythme sur lequel ils évoluent (par le contacte des échasses avec le sol).
Dans cette même région, il existerait des échasses pour 2 voire 3 personnes..."


Propos de Julie ???





Publié dans pays du monde

Commenter cet article